L’installation d’une PAC est de plus en plus fréquente chez les particuliers. En effet, en plus de l’aspect écologique que représentent les pompes à chaleur, il s’agit d’un investissement rentable sur le long terme. La PAC puise jusqu’à 75% de son énergie dans l’air ambiant, ce qui réduit d’autant la facture énergétique du logement.

Bien qu’il existe des PAC qui utilisent la géothermie, c’est-à-dire qui sont capables d’aller chercher les calories en milieu liquide au sein d’une nappe phréatique par exemple, nous allons ici nous concentrer sur les PAC aérothermiques qui sont les plus courantes.

 

1/ PAC Air-Air ou PAC Air-Eau ?

La PAC, indépendamment du type, se compose toujours de deux unités indépendantes. Le module extérieur, devant être disposé dans un espace extérieur bien aéré afin de capter le maximum d’énergie disponible dans l’air ambiant, et le module intérieur permettant de chauffer le logement.

Si votre logement dispose d’un circuit de chauffage central, comme un chauffage au sol par plancher chauffant ou bien des radiateurs basses-températures, il est préférable de vous orienter vers une PAC Air-Eau

A l’inverse, si votre habitation possède des radiateurs électriques ou que l’emplacement de votre chaudière ne permet pas un raccord facile à la PAC, la solution de la pompe à chaleur Air-Air est à privilégier. Elle ne requiert aucun élément particulier. Le module extérieur est directement relié au module intérieur qui soufflera l’air chaud dans la pièce.

 

2/ Prendre en compte le voisinage avant d’installer une PAC

L’unité extérieure de la pompe à chaleur peut générer un certain bruit lors de son fonctionnement. Il est recommandé de prendre cela en considération au moment du choix de l’emplacement et aussi de la marque. Essayez de sélectionner un endroit qui permette de minimiser les nuisances sonores pour le voisinage.

Même si cette problématique tend à diminuer avec le temps et les progrès techniques réalisés par les fabricants, il vaut mieux en tenir compte en amont de son projet.

 

3/ Préférez une installation de votre PAC loin des fenêtres

Comme nous l’avons vu, le bruit du module extérieur est un élément à avoir en tête pour choisir l’emplacement de sa PAC. Cela est valable vis-à-vis de vos voisins, mais également pour vous. Il est recommandé d’installer la PAC loin des fenêtres, notamment celle des chambres. On évitera aussi d’installer le groupe extérieur sur une terrasse où o, a l’habitude de déjeuner l’été. L’emplacement idéal d’une PAC est au niveau du garage ou bien derrière la salle de bain.

 

4/ Si j’installe une PAC, dois-je supprimer mon moyen de chauffage actuel ?

Oui et non. Bien qu’une PAC soit capable de remplacer totalement un autre moyen de chauffage, étant capable de puiser les calories de l’air même jusqu’à -20°C, le Coefficient de Performance ou COP tend à diminuer en même temps que la température extérieure.

Cependant pour avoir accés  aux aides de l’état nous n’avons pas le droit d’installer une PAC avec une chaudière en relève. Il faudra donc vraiment vérifier la faisabilité du projet avant de le valider

 

5/ Tenir compte des conditions météorologiques pour choisir l’emplacement de la PAC

Afin d’augmenter la longévité de votre pompe à chaleur, il est conseillé d’éviter de l’exposer plein Nord. L’emplacement idéal est en dessous d’une toiture le long d’un mur extérieur ce qui limite la pluie, la neige et le gel.

 

Besoin d’un expert pour l’installation de votre PAC ?

TPF est une entreprise spécialisée dans les solutions de chauffages économiques et écologiques depuis plus de 11 ans. Si vous souhaitez avoir un devis ou des conseils pour votre projet d’installation de pompe à chaleur, n’hésitez pas à nous contacter !

%d blogueurs aiment cette page :